Martine Aubry envisage de restreindre le « temps d’habillage » dans le calcul des 35 heures


LES 35  HEURES, provisoirement, n’existent plus. Le Sénat, où la gauche est minoritaire, a entrepris, mercredi 3 novembre, de démonter, article après article, le projet de loi de Martine Aubry. A l’issue de la discussion générale commencée la veille, la date d’entrée en vigueur du dispositif, le 1er janvier 2000 pour les entreprises de plus de vingt salariés, a ainsi été, de fait, abolie. L’amendement Michelin, qui impose de négocier la réduction du temps de travail avant tout plan social, n’a pas survécu non plus. Cette proposition adoptée début octobre par l’Assemblée nationale était considérée par le rapporteur du Sénat, Louis Souvet (RPR, Doubs), comme le « plus emblématique des ajouts idéologiques ». « Bienvenue chez Reaction Incorporated », a réagi avec amertume, dans les couloirs, le sénateur de la gauche socialiste, Jean-Luc Mélenchon (Essonne).

Read More

« C’est plus seulement les Noirs et les Arabes qui se font insulter, c’est tout le monde »


DES ÉLÈVES de collège et de lycée ont été sollicités par Le Monde pour témoigner des différentes formes de violence vécues dans leur environnement scolaire. Voici leurs contributions, recueillies soit oralement, soit par écrit.

Read More

David Bowie joue sur tous les tableaux


Si vous demandez à un Américain quel est son prestataire d’accès à Internet, il se peut qu’il vous réponde : David Bowie ! Le chanteur caméléon a en effet créé davantage qu’un site : il offre un véritable service en ligne, “Bowienet”, qui va au-delà de l’exposition de sa production musicale. "Je veux utiliser Internet à un niveau très personnel. Je tiens à rassembler les gens attirés par la musique, le cinéma, l’art et la littérature. Ils vivront et expérimenteront Internet d’une manière totalement différente." Les abonnés à “Bowienet” (120 F par mois pour la totalité du service avec l’adresse e-mail davidbowie.com, 35 F pour un accès réduit sans la fonction "accès") discutent ainsi de tous les domaines dans lesquels Bowie s’est investi. Ils reçoivent aussi évidemment des exclusivités. Sur un serveur parallèle, “BowieArt”, l’artiste expose même virtuellement sa galerie de peinture, et notamment une toile qu’il a peinte avec sa femme Iman !

Fabrice Aubert

La bataille des droits d’enregistrement secoue l’industrie du disque


La plus célèbre des versions françaises de Petit Papa Noël a été enregistrée en 1948 par Tino Rossi. Aux termes de la loi de 1985, dite loi Lang, la version mère de ce classique de la chanson populaire est tombée dans le domaine public en 1999. Depuis, de nombreuses rééditions du Petit Papa Noël de Tino sont disponibles à bas prix dans les stations-service et hypermarchés. Pendant cinquante ans, le chanteur corse, mort en 1983, puis ses héritiers, ont reçu du producteur des royautés établies par contrat, auxquels s’ajoutent le produit des droits voisins (perçus par exemple sur les supports vierges). C’est aujourd’hui terminé. En revanche, les ayant-droits des auteurs-compositeurs de Petit Papa Noël, Henri Martinet, mort en 1985, et Raymond Vincy, mort en 1968, recevront des droits d’auteur jusqu’en 2056. « Il y a là un hiatus à combler, dit Pierre Darmon, secrétaire général d’EMI Music France, société détentrice, entre autres, du catalogue Pathé-Marconi. Laisser tomber un interprète dans le domaine public, c’est le faire mourir une seconde fois. »

Read More

Repiquage de repiquage


Une multitude de petits éditeurs phonographiques se sont spécialisés dans la réédition d’interprétations historiques qui ne sont plus protégées. Ces rééditions devraient utiliser comme matériau de départ un exemplaire de disque vieux de cinquante ans. Dès lors que l’éditeur, lors d’une réédition, a effectué un travail de nettoyage du son, de remixage des bandes originales, voire un nouveau montage des différentes prises afin de réaliser un nouveau master, chaque nouvelle publication est à nouveau protégée par un copyright et un printed - les C et P qui figurent au dos des pochettes sont là pour le rappeler.

Read More